Nathalie Natiembé

Une famille d??artistes, un pays métisse : une chanteuse hors-norme. Cette jeune réunionnaise part à la pêche aux rythmes de l??océan Indien et au-delà : du maloya au salèguy malgache en passant par la salsa.
Ne lui parlez pas d??un maloya figé, d??une île de Ka Réunion aux frontières hermétiques ou de vie sans métissage, Nathalie Natiembé est bien vivante et elle le revendique.

Apparue sur la scène internationale en 1997, la chanteuse est l??une des représentantes les plus inspirées de son île.
Des rues de Saint-Denis au Mozambique, en passant par les festivals européens, elle offre au public une vision originale de sa musique. Un maloya trempé dans la chanson française, qui retrouve ses couleurs africaines ou qui se mélange aux autres cultures de l??océan Indien.

« Je suis faite pour des percussions que l??on ne frappe pas mais que l??on secoue », souligne-t-elle en expliquant la symbolique du triangle qui servait à rappeler les esclaves des champs et qui est aujourd??hui couramment utilisé dans les groupes réunionnais.

Son premier album sorti en 2001, lui a permis de partir en tournée, jusqu??au Mozambique où elle a retrouvé ses racines.
Le second Sankér sorti en 2005, imprégné de ce retour aux sources s??ouvre toujours plus aux autres cultures.

La force de Nathalie Natiembé tient dans ses textes, véritables poèmes de la vie quotidienne où se mêlent ses influences : reggae, blues, Edith Piaf ou Charles Trenet, sans oublier ses maîtres Danyel Waro et Alain Peters.
Source : Arnaud Cabanne http://www.mondomix.com

POK POK

Pok Pok Radio crochet

KABARPO?M

Natiembé Maron