Clotilde Provansal

Artiste plasticienne, je développe depuis 2015 une recherche plastique sur la notion d’hybridité dans les arts visuels à La Réunion. J’envisage ce concept davantage comme un processus que comme un résultat obtenu par le croisement de deux entités différentes. Le processus d’hybridité culturelle donne naissance à quelque chose de différent, quelque chose de neuf, que l’on ne peut reconnaître, un nouveau terrain de négociation du sens et de la représentation.

Avant de faire des études d’art à l’École Supérieure d’Art de La Réunion, j’ai travaillé dans le secteur des statistiques et de la modélisation. Ce parcours m’a amenée à engager une réflexion sur l’imaginaire scientifique des îles tropicales. La Réunion, par l’intensité et la diversité de ses ressources naturelles (géographiques, géologiques, climatiques, biologiques) m’apparait comme un creuset propre à accueillir des expériences insolites.

À cet espace sensible du territoire se conjugue une poétique du temps, qui puise dans les mythes fondateurs et la pluralité des cultures une vitalité toujours renouvelée .